Gradient

A propos de Moi 

Je suis Elisabeth, 39 ans. Très tôt, je me suis passionnée pour le développement personnel, les relations entre les individus, le fonctionnement psychique de l'être humain...n’ayant de cesse de m’interroger sur ma relation au monde et aux autres, ainsi que sur mon identité, mes difficultés et mon histoire personnelle.

Après mon baccalauréat, il apparaissait évident que je ferai de la psychologie mon métier et je me suis donc inscrite à la faculté de psychologie de Nice où j'ai obtenu ma Licence de psychologie.

Malheureusement, pour des raisons familiales et financières, je n'ai pas pu poursuivre mes études et j'ai du me rediriger vers le commerce et plus particulièrement l'hôtellerie et la restauration.

Pendant dix ans, j'ai travaillé dans les relations commerciales et marketing, le management et la gestion d'entreprise jusqu'à acquérir mon hôtel -restaurant. Je me suis épanouie durant des années, puis, rattrapée par le système, à bout de souffle, j’ai décidé qu’il était temps pour moi de suivre une autre voie. Il aura fallu un burn-out, pour que je prenne conscience de mes véritables envies et que je croie en ma capacité de faire autre chose.

A ce stade de ma vie personnelle et professionnelle, la voie universitaire ne m’intéressait pas. J’avais envie d’entrer rapidement dans le concret, le pratique, l’humain...je me suis donc formée à l'EFPP -E Faculté de psychologie et psychanalyse au métier de psychopraticienne ( anciennement psychothérapeute, niveau Master 2). J'ai étudié la psychanalyse, la psychopathologie de l'enfant et de l'adulte.

La qualité de l’enseignement que j’ai reçu impose 4 critères garants du sérieux de ma pratique :

 

  • J’ai suivi une formation théorique et pratique de haut niveau et participée à de nombreux séminaires

  • J'ai rédigé un mémoire sur les relations toxiques

  • Ma pratique repose sur la charte et l’éthique de la Fédération Nationale de Psychothérapie

  • J’ai suivi une psychothérapie et une analyse approfondie.

Au fur et à mesure que j'apprenais, je voulais en savoir davantage. J'ai donc en même temps suivi une formation de sexothérapie auprès d'Emmanuelle Lambien (sexothérapeute) afin de comprendre les processus mécaniques et psychologiques de la sexualité.

J'ai suivi une formation de neurosciences auprès de Philippe Pencalet (neurochirurgien).J'ai pu apprendre les liens entre le cerveau et le comportement humain.

Et enfin, maman de trois enfants, avec son lot de bonheurs et de difficultés, je me suis intéressée à l'aide que je pouvais apporter aux futurs parents et aux parents car on ne naît pas parent, on le devient...

Grâce à mon vécu personnel et à l'enseignement d'Edwige Antier, pédopsychiatre et auteure de célèbres ouvrages, je me suis formée à l'aide à la parentalité ( avec une spécialisation enfant - adulte TDAH ) afin de répondre aux questions que vous vous posez et vous apporter tout le soutien nécessaire.

 

Mon éthique professionnelle est de continuer à me former, pour proposer à mes patients le meilleur accompagnement. La thérapie que je pratique est dite « intégrative », car elle associe plusieurs approches thérapeutiques. Mon fondement est de m’adapter au profil de mes patients, comprendre leur demande et leur situation, afin de leur proposer une prise en charge adaptée à leurs besoins.

 

Mon intention première est d’aider mes patients à retrouver une vie plus libre et plus harmonieuse, comme une nouvelle façon d’être au monde.

Entrer en thérapie, c’est créer l’opportunité de se libérer de ses souffrances, de gagner en liberté intérieure, et de voir des changements de vie durables s’opérer.

Elisabeth A.

"QU'EST-CE QU'UN PSYCHO-PRATICIEN?"

Le "psychopraticien" est un professionnel de la psychothérapie.

 

Le terme "psychopraticien" est un nom de métier qui succède à l’ancienne appellation de 

"psychothérapeute" avant que celle-ci ne soit devenue en 2010 un titre réservé aux psychiatres, psychologues, médecins et psychanalystes. 

 

Le psychopraticien est un professionnel de la relation d'aide dans le champ de la psychothérapie, utilisant obligatoirement (au moins) une méthode spécifique. Son accompagnement tend à soulager les souffrances, les angoisses et les crises des individus.


Il s’appuie sur cette méthode de psychothérapie spécifique qu’il a lui-même expérimenté, et sur sa propre psychothérapie effectuée dans la méthode à laquelle il a été formé.

Le psychopraticien intervient dans les champs d'application suivants:
- les problématiques relationnelles : confiance, affirmation et estime de soi, relation à l’autre, conflit, relation toxique ...
- les problématiques sociales : personnes victimes de violence, de harcèlement, soumises à une addiction...

- les troubles réactionnels à un événement de vie : épuisement au travail, burn-out, rupture, chômage, divorce, deuil...
- les troubles de l’adaptation : sociaux, familiaux, professionnels...

Il peut répondre à la demande d’un professionnel de santé (psychiatre, médecin généraliste, psychologue), qui lui adresse des patients souffrant de troubles psychopathologiques qui peuvent bénéficier de la méthode thérapeutique qu’il pratique.
Ses connaissances en psychopathologie lui permettent de repérer d’éventuels troubles psychiques, d’adapter son accompagnement et si nécessaire d’orienter à son tour vers des spécialistes de la santé mentale.

 

Il repère les problématiques qui figent, entravent le mouvement de vie et créent de la souffrance, du dysfonctionnement voire de la maladie.


En appliquant les outils de sa méthode, il va permettre à la personne de remobiliser ses ressources et d’aller vers une plus grande autonomie.