Psychothérapie Analytique 

Une approche profondément humaniste.

 

La psychanalyse, fondée par Sigmund Freud, explore principalement deux « continents psychiques » :

l’inconscient, et la sexualité.

La psychothérapie analytique est basée sur le cadre théorique et les règles fondamentales de la psychanalyse, dans une approche caractérisée par sa souplesse. Elle vise, comme la psychanalyse, l’appropriation par le sujet de sa vie psychique inconsciente, de son histoire, et permet au patient de comprendre ses conflits inconscients, ses blocages internes, l’origine de son mal-être et le sens de ses symptômes.

La communication, en face à face, permet d’associer à l’écoute neutre et bienveillante du thérapeute, la perception visuelle du regard, dans un espace d’échange et de co-construction entre le patient et le thérapeute. Ce cadre contenant et sécurisant permet de libérer le patient d’obstacles imaginaires qui l’empêchent de vivre en accord avec ses désirs et avec ce qu’il est profondément. Toute souffrance, tout symptôme est chargé de sens. Ces symptômes peuvent être libérés par la parole, dans le respect de la personnalité unique et singulière du patient.

A qui s’adresse la psychothérapie analytique ?

La psychothérapie analytique s’adresse aux personnes qui présentent une souffrance intérieure, un sentiment de solitude, une douleur existentielle, un mal-être diffus, de l’angoisse, des inhibitions, des vécus répétitifs d’échec, des difficultés sexuelles… Elle permet de soulager et traiter la dépression, l’anxiété, les traumatismes et blessures narcissiques et autres symptômes telle que la phobie. Elle vise à agir sur certains modes de fonctionnement tels que les troubles alimentaires, les addictions… Elle ouvre des perspectives nouvelles, face à tout problème qui rend le quotidien difficile à gérer, au niveau relationnel, affectif, émotionnel, conjugal, familial, professionnel…

 

 

Comment se passe une séance de psychothérapie analytique ?

La psychothérapie analytique est une thérapie par la parole, où thérapeute et  patient se parlent en face à face, dans une relation de confiance. L’espace et le temps de la séance sont exclusivement dédiés au patient qui peut se libérer de sa souffrance, face à l’image sécurisante et structurante du thérapeute sur laquelle il peut s’appuyer. Le thérapeute, soumis au secret professionnel, rappelle au patient que « ce qui est dit durant les séances ne sort pas du cabinet du thérapeute ». Le thérapeute écoute activement et ne juge pas.

Le patient est encouragé à parler sans contrainte de « tout ce qui lui vient à l’esprit », autrement dit, il est invité à la libre association : doutes, questionnements, pensées récurrentes, rêves, lapsus, actes manqués, récits du quotidien, angoisses… L’objectif est d’explorer l’inconscient et de repérer les schémas répétitifs inconscients, les croyances qui emprisonnent, les éventuels traumatismes, les conflits intérieurs, les émotions refoulées, ainsi que les mécanismes de défense privilégiés. La thérapie par la parole vise également la libération des non-dits et censures, notamment celles qui sont issues de l’enfance.

La verbalisation, l’exploration de l’inconscient, accompagnées de l’explicitation par le thérapeute du fonctionnement psychique et affectif du patient, constituent le fondement du processus thérapeutique. Le patient développe une connaissance de soi profonde, une réappropriation de sa propre histoire, une résolution et un dépassement  de ses conflits et blocages internes. La prise de conscience progressive de ses modes de fonctionnements et croyances permet au patient d’éviter dans la vie actuelle la répétition des conflits sous forme de souffrances et symptômes psychiques ou de somatisations. Le patient, grâce à une confiance en soi restaurée, peut aborder toute nouvelle situation de la vie dans un sentiment de sécurité intérieure profond.

La durée de la psychothérapie analytique est variable. Elle dépend de la demande du patient, de ses objectifs, de la nature  et l’ampleur de sa souffrance. Elle se conclue lorsque le patient a acquis une meilleure maîtrise de lui-même et se sent en mesure d’affronter les nouvelles situations de la vie sereinement et en confiance. La psychothérapie analytique peut être une étape préparatoire à l’engagement dans une analyse classique.

Fille heureuse
Chemin de plage rustique